L’Histoire de Dol de Bretagne

Dol-de-Bretagne est une petite ville d’environ 5500 habitants (5693 lors du recensement de 2017) que l’on trouve en Ille-et-Vilaine, dans la région Bretagne.

A égale distance de Saint-Malo et du Mont-Saint-Michel, elle se trouve sur le bord d’une petite falaise d’une hauteur de 20 mètres. Falaise qui grâce à l’ensemble des dépôts marins accumulés sert aujourd’hui de digue du littoral, également utilisée en tant que tronçon pour la route Pontorson-Saint-Malo.

Les environs de Dol-de-Bretagne étaient déjà occupés au Néolithique, comme le prouve la présence du menhir de Champ-Dolent sur les lieux.

Mais c’est a priori à l’époque celtique que Dol-de-Bretagne est véritablement édifiée, devenant l’un des premiers évêchés de la région. Le premier évêque de la ville, Saint Samson de Dol, est d’ailleurs l’un des sept saints fondateurs à l’origine de la Bretagne.

Au 9ème siècle la ville est victime de pillages de vikings qui continuent de la menacer au 10ème siècle et finissent par la prendre en 944, en tant que vikings de l’actuelle Normandie.

En 1064 ce sont les Normands menés par le duc Guillaume le Bâtard (futur Guillaume le Conquérant) qui s’en prennent à la commune bretonne. La ville de Dol sera aux mains d’une des plus vieilles familles de l’Avranchin quand en 1167 Yseult de Dol épousera le Normand Hasculf de Subligny.

La Révolution Française est très bien accueillie par la population qui organise même des fêtes révolutionnaires à la fin du 18ème siècle.

Aujourd’hui et après de multiples batailles et pertes humaines lors des deux guerres mondiales, Dol-de-Bretagne continue de se développer tout en conservant un héritage historique et culturel très impressionnant.

Le Mont Dol

Le Mont Dol, lui aussi situé en Ill-et-Villaine, accueille actuellement environ 1100 habitants. Il propose notamment une vue exceptionnelle sur la baie du Mont-Saint-Michel. Bien entendu, cette commune doit son nom au mont de 65 mètres qu’elle abrite, à retrouver au coeur du village, juste à côté de Dol-de-Bretagne.

Le Mont Dol est habité ou au moins visité par l’humain depuis environ 700 000 ans et c’est en 1872 que des carriers découvrent de nombreux ossements appartenant notamment à des mammouths, des rhinocéros et autres animaux mais aussi des silex taillés.

Les légendes sont nombreuses concernant le Mont Dol et elles ont souvent pour point commun le Mont-Saint-Michel.

On raconte par exemple que Gargantua, se promenant au coeur de la baie du Mont-Saint-Michel sentit une gêne dans sa botte. C’est en la retirant puis en la secouant que trois rochers s’échappèrent et formèrent le Mont-Saint-Michel, le rocher de Tombelaine et le Mont Dol.

Lorsque l’on se trouve au Mont Dol on profite également d’une vue d’exception sur toute la baie du Mont-Saint-Michel.

Le Mont Dol possède également plusieurs lieux incontournables comme l’Eglise Saint-Pierre ou encore la Chapelle Saint-Michel ainsi que deux moulins.

Les incontournables de Dol de Bretagne

Dol de Bretagne possède le label « Petite cité de caractère » et permet à ses visiteurs comme à ses habitants de découvrir de véritables trésors en terme d’architecture notamment.

Cette architecture elle la doit en partie au fait d’avoir été une ville épiscopale jusqu’au 19ème siècle. La cathédrale Saint-Samson est notamment un témoin important de cette époque pleine de richesses architecturales mais aussi spirituelles. Sa façade imposante l’est autant que l’intérieur est élégant.

En plus de la cathédrale on peut aussi découvrir les bâtisses, splendides, de la Grande-Rue-des-Stuarts. Conçues avec des porches et des piliers, ces demeures sont tout simplement fascinantes. Tout comme peut l’être la maison des Petits palets qui date du 12ème siècle et est l’une des plus anciennes de la région.

En plus de ces édifices, lors de votre visite à Dol de Bretagne vous pourrez aussi admirer le puits double de la cathédrale ainsi que le menhir du Champ-Dolent.

Le Camping de l’Île Verte à Saint-Benoît-des-Ondes est situé à seulement 16 minutes de Dol de Bretagne pour un trajet de 12,5 kilomètres.