Les Malouinières sont de splendides bâtisses qui sont à retrouver à la campagne, aux alentours de Saint-Malo. Ces endroits sont appréciés et font office de résidences secondaires des armateurs malouins au moment de leur lancement. La majorité de ces Malouinières ont été édifiées de 1650 à 1730, dans un rayon d’environ 15  kilomètres autour de la ville bretonne.

Origines des Malouinières

C’est entre le 15ème et le 17ème siècle, à l’époque de batailles menées par le « Roi Soleil », que Saint-Malo voit son nombre d’aventures maritimes progresser très fortement. Les corsaires des environs tirent beaucoup de richesses des conflits opposant les pays.

Le nombre de bateaux et l’argent des armateurs présents font à l’époque de Saint-Malo l’un des ports les plus importants de tout le pays. C’est à ce moment que les armateurs décident de créer la « Compagnie Malouine des Indes ». Maintenant que la guerre de course et les mers du Sud ont apporté aux armateurs des richesses nouvelles, ces derniers ont désormais envie de confirmer ces victoires et montrer leur puissance en s’installant autour de Saint-Malo pour des moments de repos. La volonté est très claire, s’isoler un peu du tumulte de la ville pour trouver la tranquillité tout en gardant la proximité du port afin de surveiller bateaux et contenu des bateaux.

Le Clos-Poulet, un peu à l’écart de Saint-Malo, sera le lieu où seront bâties pour la première fois ces grandes demeures secondaires appelées Malouinières. De 1680 à 173 seront construites la plupart d’entre elles, dans les 15 kilomètres qui entourent Saint-Malo.
 

Comment reconnaître une Malouinière ?

Demeures nobles et modernes pour l’époque, les Malouinières proposent un nouveau style d’architecture. Celui-ci représente très bien la marque des ingénieurs du Roi. Dans le groupe de ces architectes on retrouve Garanjeau qui utilise notamment le granit que l’on trouve à Chausey pour les constructions en question. Des toits hauts et des cheminées utilisées pour maintenir les pignons sont également à retrouver au sein des Malouinières

Les Malouinières possèdent des ouvertures symétriques et en lignes, ce qui confère aux demeures un style d’apparence morne mais qui vient trouver son équilibre lorsque l’on en découvre l’intérieur.

A mesure que les années passent, le domaine entourant les maisons s’élargit de plus en plus car les hectares de terre sont rachetés par les propriétaires. De grands jardins à la française sont systématiquement présents au sein des Malouinières. Une fois dans ces grandes maisons on est face à des meubles constitués de matériaux nobles mais aussi de tapisseries comme de belles toiles, témoins d’échanges culturels et financiers avec l’Amérique et les Indes.

Où visiter des malouinières ?

Vous l’aurez compris, à l’époque les corsaires manquaient de place à Saint-Malo et c’est ainsi qu’ils ont pris la décision de mettre en place de grandes maisons où se rendre à proximité tout en étant proche du port.

Beaucoup de ces Malouinières sont ainsi à retrouver dans le Clos-Poulet, dans la campagne de Saint-Malo. Il s’agit là de demeures privées mais cependant il est possible d’en visiter certaines au cours de l’année mais aussi à l’occasion des Journées du Patrimoine. Les Malouinières sont bâties de façon symétrique et ont une apparence brute en premier lieu alors qu’elles possèdent un charme certain si l’on s’attarde sur les boiseries détaillées ou sur les jardins à la Française de ces maisons chargées d’histoire.

Environ 300 Malouinières ont vu le jour dans l’histoire et parmi elles beaucoup ont disparu. La guerre de 7 ans a privé au 18ème siècle la Compagnie de ses terres à exploiter et a ainsi entraîné la fin de l’opulence avec de grosses pertes financières.

Ainsi c’est Louis XVI qui prend la décision de stopper le monopole de la Compagnie en 1769 et c’est la révolution française qui achève la création d’une nouvelle compagnie des Indes en 1785 car la précédente était potentiellement contre-révolutionnaire.

Par la suite beaucoup de ces demeures sont abandonnées et on en détruit d’autres pour agrandir la ville. Aujourd’hui, on compte encore environ 112 Malouinières dans les environs de notre camping Saint-Malo avec parmi elles 10 grandes Malouinières.

Crédit photo : Halorache / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)